• Marthyna

L'improvisation, j'adoooore :)

J'ai toujours adoré l'improvisation, c'est probablement pourquoi j'ai sauté à pieds joints dans le concept de l'improvisation synchronisée de groupe (ISG) une fois que j'y ai goûté. Je me rappelle que Rachel Brice nous avait dit, aux Trib'elles, que nous étions chanceuses d'être aussi loin de San Francisco. Oui, nous étions chanceuses car nous n'allions pas apprendre comme tout le monde, nous allions découvrir notre propre saveur. Alors que nous étions tristes d'être isolées et d'apprendre difficilement, elle avait raison que nous avions la chance de devenir ce que nous souhaitions, sans influence directe.


Mon ISG est une fusion de styles différente de celle de Fat Chance Belly Dance, différente de celle d'Unmata et Amy Sigil. Il n'est pas aussi populaire, mais c'est mon bébé et j'en suis fière :) J'ai réalisé récemment que mon vocabulaire de danse comprend près d'une centaine de combos qui ont été développés et parfois transformés au fil du temps. 7 niveaux avec une 15aine de combos chacun. Puisque mon parcours a touché un peu de tout, mes combos sont également très diversifiés allant du baladi vintage au roms, en passant par la danse contemporaine, une touche de swing et visitant même l'Inde. Quand je danse de l'ISG avec mes comparses, nous voyageons dans le temps et à travers le monde. C'est vraiment cool !


J'ai toujours trouvé que le plaisir de l'ISG est de danser ensemble et non juste en même temps. C'est un style spontané, risqué, communautaire... d'ailleurs, c'est un peu pourquoi j'hésite à retirer le mot "tribal" de notre vocabulaire parce que nous sommes une tribu, nous partageons une langue dansée et nous ne pouvons faire ce style en solo. En effet, il faut des membres pour partager cette connexion. Je comprends qu'il ne faut pas insulter les cultures issues du mot tribal et surtout ne pas oublier toutes leurs souffrances, loin de moi cette intention. J'honore toutes les cultures dont je m'inspire, je les remercie pour leur belle culture et je travaille toujours très fort à bien les représenter dans mes créations. C'est très important de faire de l'appréciation culturelle et de faire vivre toutes ces belles cultures afin qu'elles perdurent et touchent d'autres gens dans le futur. Mais quand je lis la définition du mot tribal : qui appartient à une tribu; ceci me touche et je me retrouve dans cette définition. Ce n'est pas une question facile, je continue de réfléchir à la portée dans le monde de ce mot.


Je ne fais pas seulement de l'ISG, j'aime aussi l'improvisation dans la danse orientale. Elle me rappelle les histoires des ghawazee que j'ai entendu qui se levaient et dansaient sans trop de structures, juste en allant rejoindre une autre danseuse et vivant le moment présent. Dans l'improvisation, il y a une certaine liberté, une authenticité. Ce n'est pas toujours aussi beau et complexe qu'une chorégraphie, mais elle offre des occasions de moments purs, sans barrière, vrais. L'énergie coule différemment en improvisation. Une choré, j'adore aussi, c'est magnifique, c'est un produit fini, pensé et orienté vers une émotion ou une impression. L'impro est juste plus naturel pour moi et j'en suis toujours aussi passionnée.


Pour le mois de mars, je vous invite à en faire l'exploration; pour découvrir de nouvelles facettes de votre art !


  1. Choisir trois pièces musicales nouvelles, qui vous touchent et vous inspirent

  2. Choisir un focus tels que mains, hanches, déplacements

  3. Choisir une émotion à explorer

Mettez vos pièces musicales en boucle, et dansez en continue. Gardez en tête uniquement votre focus et votre émotion, rien d'autre. Et dansez, dansez et dansez. Prenez le temps de vivre le moment présent et laissez aller votre corps qui connait le mouvement, qui tentera de connecter avec la musique et qui exprimera ce qui est en vous.


J'espère que vous aurez un moment magique, il me fera plaisir d'en entendre parler. :) Écrivez-moi !



5 views0 comments

Recent Posts

See All